Vigilance sur la retenue du Vivier

Le budget alloué initialement pour la création d’une réserve d’eau au lac du Vivier s’élevait à 145 000€ (budgété en 2013). Lors du conseil municipal du 11 juin 2014 , la municipalité a annoncé une augmentation de 174 000€ (suite à une erreur d’estimation de la SAFEGE) soit une augmentation de plus de 120% par rapport au budget initial. La question du financement de cette différence ayant été éclaircie par la municipalité, la question de la somme limite à accepter lors d’un complément budgétaire peut se poser…


         Au delà d’un questionnement sur la responsabilité quant à la dépense de l’argent public se pose la question de la finalité de cet investissement. En effet, cette réserve piscicole (bienvenue au demeurant) pourrait également servir de bassin de pompage pour la STBMA (via l’enneigement artificiel des pistes de ski). Cette société financera 70 000€ du coût total de cette infrastructure d’après la réponse apportée par Monsieur le Maire lors dudit Conseil Municipal (soit 22% du coût total). Les modalités de cette convention avec la STBMA* concernant notamment un éventuel pompage par cette société (accès, volume prélevé…) nous laisse perplexes** lorsque l’on pense que l’argent des contribuables de la commune va financer un projet semi-privé alors que les Saint-Gervolains paient déjà un forfait de ski sans tarif préférentiel.

 Le 27 juin 2014

* Compte-rendu du CM du 11 juin 2014

**  Nous sommes encore perplexes suite à notre intervention auprès de Monsieur le Maire à ce sujet lors de la réunion publique du 11 août 2014.