bonpiedbonoeilLors du conseil municipal du 20 décembre 2017, l’information sur la mise en place des équipements (installés la semaine précédente) pour un coût total de 35 000 euros, et permettant la fermeture partielle du centre ville aux voitures, était incluse dans la délibération n°228 relative aux décisions modificatives du budget et soumises aux votes des élus.

Le 23 décembre 2017, le dispositif était mis en service et le centre ville était fermé à la circulation des véhicules dans le sens « montant » entre 10H et 20H. Ces horaires de fermeture devaient  initialement s’appliquer pendant toutes les vacances de Noël et de Février.

Comme souvent à Saint-Gervais, il s’agit d’un passage en force et dans la précipitation des idées de Monsieur le Maire. Une réflexion et une concertation insuffisantes avec les principaux concernés, à savoir les commerçants, mais aussi les loueurs, caractérisent à nouveau la prise de décision dans cette affaire.

Une signalisation insuffisante :

Le panneau installé sur le rond-point du pont ne signalait pas de manière assez évidente la fermeture située juste après l’entrée au parking sous-terrain.

La plupart des automobilistes n’ont pas vu la déviation, se sont engouffrés en direction du centre ville et se sont retrouvés coincés devant le dispositif de fermeture. Nous avons tous pu assister au festival des marches arrière et demis-tours « sauvages » qui ont généré d’importants problèmes de circulation en pleine période de vacances scolaires.

Un centre ville qui devient désert et une activité commerciale en baisse :

  • Impossibilité de circuler au centre ville et de bénéficier des  stationnements le long de la place,
  • Insuffisance de parkings aux extrémités du village,
  • Insuffisance de communication avec les commerçants, en amont du projet, pour élaborer un plan d’action conjoint et progressif,
  • Absence d’animations commerciales fortes.

Voici la recette parfaite pour un centre ville triste et désert, anéanti de surcroît par des cris de dinosaures, soigneusement choisis pour faire « vivre » la fête des Lumières !…

La baisse de l’activité commerciale sur cette période serait estimée à 30%.

Devant ce fiasco, la majorité municipale décidait de réduire les horaires de fermeture à la circulation à partir du 30 décembre 2017 à la plage horaire 17H-20H, et d’abandonner cet essai pour les vacances de Février.

Notre Analyse, notre proposition :

L’Equipe d’Elan Citoyen s’est toujours montrée favorable à un centre piétonnier.

Un des objectifs de la construction du pont n’était-il pas de dévier la circulation du centre ville et de rendre celui-ci plus accessible et agréable aux piétons?

Mais ce projet, pour être une réussite, doit être préparé, étudié et mûri. Il doit évidemment s’inscrire en premier lieu dans une logique de concertation, dans la durée, avec l’ensemble des partenaires (commerçants, loueurs, hébergeurs et office du tourisme) et dans le cadre d’un projet global et cohérent à long terme, de développement de Saint-Gervais, dans lequel tous les habitants et acteurs du village ont leur place et qui prend en compte tous les paramètres :

  • urbanisme :
    • étude des zones fermées à la circulation, des horaires de fermeture et des exceptions,
    • étude du circuit avec prise en compte de la situation des commerçants (commerces du « haut »/commerces du « bas »),
    • étude des stationnements et création de parkings en périphérie des points de fermeture,
    • création de stationnements et sécurisation de la zone des écoles avec la mise en place de la déviation appelée : « Barreau des Contamines »,
    • création de commerces sous forme de galerie commerciale sur la place du village.
  • transports et protection de l’environnement :
    •  Mise en place d’un système de transports non polluants tels que des navettes électriques depuis les principaux parkings, la mise à disposition ou location de vélos ou trottinettes (du printemps à l’automne),
    • Synergies évidentes avec la liaison câblée douce proposée par Élan Citoyen entre le Fayet et le bourg de Saint-Gervais.
  • communication, tourisme et commerce :
    • mise en place d’animations fortement attractives au centre du village (en collaboration notamment avec les associations sportives et culturelles locales) pour dynamiser l’activité commerciale et « donner envie » de garer sa voiture et de se promener à Saint-Gervais,
    • concertation régulière et attentive des acteurs de la station (commerçants, professions libérales, hébergeurs, loueurs),
    • politique de soutien au commerce local par la création de nouveaux commerces et l’aide à la reprise d’anciennes activités.

Élan Citoyen,
à Saint-Gervais, vendredi 23 février 2018