Quelles solutions maintenant ?

parking1parking2parking4

 

 

 

 

 

Le chantier de construction de la nouvelle caserne de pompiers a débuté cet automne.


 

Avec la mise en service du pont en 2012, le nombre de places de stationnement a diminué, passant d’environ de 900 places ( non délimitées) aux 700 places indiquées sur le panneau.

Pendant les deux saisons hivernales 2012-13 et 2013-14, le parking provisoire à l’emplacement de la future caserne apportait une alternative nécessaire en périodes de grosse affluence.

Depuis le début de la saison, le parking pour les skieurs est amputé de 150 à 200 places. Cette situation était prévisible. Il aurait été possible d’anticiper, si seulement les professionnels concernés avaient pu se retrouver autour d’une table. Une fois de plus, nous constatons l’absence d’anticipation et de concertation. Élan Citoyen ne fait qu’exprimer avec bon sens et réalisme ce que de nombreux professionnels du tourisme déplorent.

Le panneau indiquant 700 places est toujours en place, alors qu’il n’en existe plus qu’environ 550 *.

Lors des vacances de Noël 2014, on a pu constater l’engorgement et la saturation du stationnement.

Nous sommes en pleine fréquentation des vacanciers de février.

 

On fait quoi maintenant?

 

Le 6 février 2015

parking_dmc1  Photos prises en juillet 2014, et toujours d’actualité

 

parking-dmc

* 523 places marquées + 6 déposes rapides devant les caisses + 2 réservées au ski club + 6 pour usagers à mobilité réduite + 36 pour le Grand Panorama + les espaces réservés pour les 7 cars + aire de

retournement + espace réservé aux navettes sous le pont. En haute saison, les voitures  se garent hors cases  ou sur les voies.