lettre_ouverte

Lettre ouverte à M. Jean-Marc Peillex

lettre_ouverteMonsieur,

En tant qu’élu vous vous devriez d’avoir une certaine tenue et même retenue. Au lieu de cela vous passez votre temps à polémiquer sur les réseaux sociaux, dernier coup de gueule en date votre vidéo diffusée sur Youtube en mai 2018 dans laquelle vous abordez différentes problématiques : pollution de l’air, environnement. Ce discours est d’une mauvaise foi consternante, même si je suis d’accord avec vous sur quelques points :

  • L’inefficacité de M. HULOT à qui on a fait avaler des couleuvres. Ce ministre ne dispose pas, à mon humble avis des moyens qu’il aurait souhaités. La presse parle d’ailleurs régulièrement de son imminente sortie du gouvernement.
  • M. ROSEREN, député qui selon « agirpourlenvironnement.org » n’a pas participé au vote sur le glyphosate. Fait vérifié sur le site de l’Assemblée Nationale.
  • Une aire d’arrêt et de redémarrage pour poids lourds très mal située.
  • Il s’agit de la même problématique pour l’incinérateur.

Permettez-moi toutefois de juger votre coup de gueule mal venu :

  • Qu’avez-vous fait en tant que président de la CCPMB puis vice-président du conseil général contre la pollution. Tout ce que vous faites c’est faire porter le chapeau à d’autres, chose somme toute très facile et qui n’apporte aucune ébauche de solution. Critiquez puisque vous aimez ceci, mais essayez d’être constructif ?

Parlons des fausses solutions que vous abordez :

  • Fermeture de SGL : que faites-vous des quelques 350 familles qui vivent directement ou indirectement de l’activité de ce site ?
  • Êtes-vous sérieux lorsque vous parlez de déplacer l’usine ? Avez-vous la moindre idée du coût que cela représenterait. Et quel dommage de gaspiller les investissements environnementaux entrepris ces dernières années. Le dernier est encore en cours de réalisation. Alors oui, ne vous déplaise la Région dans le cadre de la qualité de l’air investira 1.5 M €, là où le groupe investira 4 M€. Alors de grâce ne me dites plus que nos filtres seront payés par l’argent public.
  • L’usine a été construite à la fin du 19ème siècle c’est exact. Pour y être rentré il y a presque 40 ans, je peux attester qu’il ne reste que peu de chose de cette usine. D’ailleurs, après la privatisation de PÉCHINEY, plusieurs fabrications ont été arrêtées ou déplacées (Jarry, pour l’une d’entre elles). Toutes les capacités de cuisson de l’époque n’existent plus et ont été remplacées par des installations modernes. Cette modernisation a été accompagnée par plusieurs investissements environnementaux  réalisés par ce groupe allemand dont vous avez fait l’un de vos boucs émissaires favoris.
  • Dernière remarque, la direction allemande n’a accordé que peu d’investissements à Chedde, Je les vois donc mal investir dans une nouvelle usine.
  • Pour ce qui est de la question de l’incinérateur, comme la plupart d’entre nous, je n’ai pas les compétences. Une fois que l’on a dit que la localisation de cette installation est une aberration, au vu de l’aérologie de notre fond de vallée, que fait-on ?
  • Pour les camions il eut été intelligent de réutiliser l’autoport de Cluses mais des hommes politiques en ont décidé autrement.
  • Vos solutions aux problèmes environnementaux n’ont rien d’écologique et surtout ne prennent pas en compte l’intérêt de la collectivité : l’usine SGL Carbon, l’incinérateur polluent, pas de souci on les reconstruit chez d’autres qui se débrouilleront avec la pollution.
  • Si je pousse votre raisonnement à l’extrême (lorsque vous évoquez la fermeture du tunnel), toute activité humaine engendrant de la pollution, alors interdisons toute activité en vallée de l’Arve. Cette vallée, jadis riche en emploi deviendra de fait un parc naturel où il fera bon vivre mais sans emploi. Mais nous vivrons d’amour et d’eau fraîche !

Les autres problèmes :

Un sujet me paraît crucial, c’est celui de la surpopulation de notre vallée encaissée. Il me semble que c’est ici la cause principale de pollution de l’air, surtout compte tenu de notre mode de vie hyper consommateur de ressources en tout genre. Cette surpopulation est le revers du caractère attractif de notre chère vallée (emploi, tourisme).

L’autre petit reproche que je fais à votre intervention concerne le flou avec lequel vous parlez de pollution. Ce mot mérite précision, pollution à quel agent ? Les particules fines? les oxydes d’azote ?Les multiples autres composants, non mesurés par des capteurs adéquats ? Une récente étude demandée par un privé, recense une vingtaine d’émissaires.

Voilà, Monsieur le Maire ce que m’inspire votre coup de gueule. Au-delà ce qui me choque dans votre comportement, c’est votre recherche constante de la polémique et du buzz. Un bon moyen de faire parler de vous, mais également de donner une piètre image de Saint-Gervais.

À Saint-Gervais, le 14/06/2018
Philippe CAYREL

3 réponses
  1. Karen CHABOUD dit :

    Bonjour Philippe,
    Je valide la publication de ta lettre sur le site.
    Je me suis juste permis de rajouter M. devant le nom de ROSEREN.
    Merci.

  2. Olivier HOTTEGINDRE dit :

    Bon pour publication.
    Favorable à ce que ce soit Philippe qui signe sa lettre ouverte.
    J’ai remplacé dans le texte un « laquelle » par un « lequel ».
    J’ai aussi modifié la photo d’illustration.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire