la_verite

La vérité sur l’évolution de notre fiscalité locale

la_veriteNous venons de relever dans nos boites aux lettres le journal d’informations de la majorité municipale, n°29 du genre.
En page 7, nous y découvrons un exercice analogue à celui de la page 9 du n°24 (hiver 2016) : tenter de faire croire que notre fiscalité locale a baissé sous les mandats Peillex!

Quelle nouvelle imposture !

Pourtant, à force de communiquer pour le rétablissement de la vérité sur le sujet,
– lire Impôts communaux : l’oubli de 2002…
– lire Taux d’imposition communaux à Saint-Gervais : on nous aurait menti?
il semblerait qu’Élan Citoyen ait contraint Monsieur le Maire à se rappeler qu’en 2001, il avait lui-même augmenté la fiscalité de notre commune de 15% dès son arrivée aux commandes.

Ainsi, le taux d’imposition local de notre taxe d’habitation était de 13,50% en 2001, puis après toutes ces années de baisse selon Monsieur le Maire, il est aujourd’hui de 13,76%…
Même constat pour le taux de la taxe sur le foncier bâti : 17,18% en 2001 puis 17,90% aujourd’hui…

S’il est bien un art dans lequel Monsieur le Maire de Saint-Gervais excèle, c’est celui de travestir la vérité, surtout lorsque l’enjeu est de taille.
Le voilà donc qui récidive, même s’il reconnait, enfin, l’augmentation de 15% de son début de mandat en 2001.
Car il s’agit là d’une récidive à double faute : Monsieur le Maire justifie l’envol des taux en 2001 en partie pour rembourser la dette d’une commune « au bord de la tutelle ».
Une nouvelle fois, Monsieur le Maire « oublie » qu’il porte une lourde responsabilité sur cette terrible dette dont il aurait hérité.
Lire La vérité sur la dette de 2001 en héritage

C’est inouï, tout de même, ce penchant à faire assumer à d’autres ses propres erreurs.

Élan Citoyen, le 29 juillet 2018.

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire