aiguille_du_gouter

Gare au snipper sur la voie royale du Mont Blanc

aiguille_du_gouter

Avec la saison d’été en montagne qui commence, voilà notre histrion local qui recommence ou plutôt qui continue son cirque médiatique.

Et la première cible sur laquelle il a choisi de tirer n’est personne d’autre que Monsieur le Préfet de la Haute-Savoie. Voyez-vous ça ! Notre saint-bernard-des-Alpes met en face de ses responsabilités l’État et à travers lui le préfet, quant à garantir la sécurité des alpinistes fréquentant la haute-montagne. N’étant pas lui-même un alpiniste, il n’a toujours pas intégré que la montagne est et doit rester un espace de liberté avec tout ce que cela sous-entend. L’argument qui consiste à dire que l’on ne doit pas mettre en danger la vie des sauveteurs pour aller secourir des inconscients ne tient pas. Si des gens qui ont choisi de faire profession de venir au secours des personnes en difficulté, n’intervenaient que pour secourir des gens entraînés et responsables, cela se saurait. C’est même là toute la noblesse de leur profession que de venir en aide à toutes les personnes en détresse, inconscientes ou non. C’est vrai en mer, sur la route, partout où l’on peut avoir besoin d’être secouru.

Et ce n’est pas en pondant un arrêté municipal qui impose aux candidats au Mont-Blanc de s’équiper en suivant scrupuleusement les conseils de Monsieur le maire qu’on pourra lutter efficacement contre la sur-fréquentation en montagne et les accidents qui s’y produisent.

Arrêté municipal, soit dit en passant, qui a davantage prêté à sourire dans les chaumières!

Quand il s’est agit de se mobiliser avec d’autres élus pour faire pression sur les pouvoirs publics afin de lutter plus efficacement contre les dangers dans la vallée de l’Arve des effets de la pollution sur notre santé, là au contraire, comprenne qui pourra, il a choisi d’adopter la posture contraire et de nier le risque sanitaire que courrait la population, traitant d’écolos zadistes et autres gentillesses, les associations qui tentaient d’alerter les élus, et d’aller même jusqu’à demander qu’on lui communique la liste des noms des personnes ayant pu décéder prématurément des suites de la pollution.

Posture que tout cela. Que ne faut-il pas faire pour attirer sur soi caméras et journalistes ?

Journalistes qui, soit dit en passant, ne sont pas tous dupes.

Pour ce qui concerne la fréquentation au Mont-Blanc, nous assistons au même scénario bien rôdé.

On n’oubliera pas qu’il fut un temps où Monsieur le maire lui-même invitait des « célébrités » du petit écran à venir gravir le toit de l’Europe avec tout le cirque médiatique qui va avec !

Toutes ces gesticulations aussi stériles qu’inefficaces (pas pour tout le monde), ont pour effet de couvrir Monsieur le maire de ridicule, ce qui ne semble pas l’incommoder outre mesure, mais les effets collatéraux de tout cela sont qu’une partie des habitants de Saint-Gervais souffrent en retour de cette détestable manie qu’a notre édile de tirer sur tout ce qui bouge pourvu que l’on parle de lui, et de Saint-Gervais qui s’en passerait volontiers.

Combien de temps encore allons-nous être la risée de nos voisins quant au comportement du 1er magistrat de la commune censé nous représenter ?

Les Saint-Gervolaines et Saint-Gervolains méritent mieux que cela.

À Saint-Gervais, le 13  juillet 2018,
Philippe BORGA.


Articles de presse à cliquer pour consulter :
Le Maire de Saint-Gervais menace de fermer le Goûter
Pierre Lambert : « Le refuge du Goûter restera ouvert »

Le 13 juillet, Monsieur le préfet prenait un arrêté pour interdire temporairement l’accès à ceux qui n’avaient pas réservé leur couchage au refuge du Goûter. L’écho médiatique a été très fourni, mais cela n’apporte rien au traitement polémique qu’en fait le maire de Saint-Gervais.

2 réponses
  1. Karen CHABOUD dit :

    Bonsoir Philippe et merci pour ta réactivité à l’actualite.
    (C’est Olivier qui écrit avec le login de Karen)
    Pour moi l’article est bon à publier tel quel, même s’il y a quelques éléments de forme que je trouve trop familiers envers MLM, ou en tout cas sa fonction)
    Par exemple pour les plus piquants :
    – show médiatique au lieu de cirque médiatique;
    – en inventant un arrêté municipal au lieu de en pondant;
    – l’accompagnement médiatique au lieu du cirque médiatique.
    Sinon j’etais sûr qu’on disait saint-gervolain et pas saint-gervelain ?
    Pour les liens, je pourrai les activer dès dimanche soir.
    À mettre en ligne sans tarder.

  2. Michèle PRÉAU dit :

    Comme le préfet a pris un arrêté temporaire le 13 juillet, renouvelé 1 semaine + tard, je propose de publier en conservant la date du 13 juillet et d’ajouter en bas de page:

    Le 13 juillet, M. le préfet prenait un arrêté pour interdire temporairement l’accès à ceux qui n’avaient pas réservé leur couchage au refuge du Goûter. L’écho médiatique a été très fourni, mais cela n’apporte rien au traitement polémique qu’en fait le maire de Saint-Gervais.

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire