theatre

Au Théâtre ce soir

theatreÀ l’occasion de la réunion du Conseil Municipal du 09/12/2015, le spectacle auquel il nous a été donné d’assister (nous, les groupies d’ Élan Citoyen car c’est ainsi que Monsieur le Maire nous a qualifiés), et à quelques autres personnes présentes ce soir là, incitait d’avantage à se faire rembourser son billet tant la représentation était mauvaise. Fort heureusement celle-ci était gratuite.


Il y avait déjà quelque temps que nous n’avions pas entendu Monsieur le Maire apostropher d’une manière aussi vindicative les 3 élus de l’opposition, parce que l’un de ceux-ci émettait au nom d’Élan Citoyen des questionnements sur la pertinence de certains financements et l’endettement de la commune et voulait par là expliquer d’une manière claire pourquoi il ne voterait pas le budget primitif.

Certains ont déjà pu s’en rendre compte, à Saint-Gervais il ne fait pas bon ne pas être en accord avec Monsieur le Maire sur certains aspects de sa gestion des affaires municipales. Le ton montant et la polémique enflant, Monsieur le Maire ayant ciblé les élus de l’opposition d’une manière que l’on peut qualifier de « limite » pour reprendre un terme qui lui est cher, sur des sujets n’ayant absolument rien à voir avec le débat en cours, puisqu’orientés sur les situations personnelles et professionnelles des élus de l’opposition  – un de ceux-ci préférant quitter la réunion – et sous couvert de clore la polémique, refuse comme le lui permet sa fonction de donner la parole à cet élu qui souhaitait finir de s’expliquer ! C’est comme voir un pompier pyromane s’interposer pour éteindre le feu qu’il a lui même allumé.

Au cours de cette séance pour le moins tumultueuse, Monsieur le Maire nous a fait part de son projet et de celui de sa majorité de développer le TMB sur le parcours allant du Fayet à la gare de Saint-Gervais et de faciliter ainsi le trajet des usagers espérés. Là aussi il ne fait pas bon tenter d’argumenter que d’autres solutions pourraient aussi être envisagées . À cet élu, qui encore une fois lui explique qu’il votera non et pourquoi, Monsieur le Maire n’hésite pas un instant à exposer publiquement son interprétation du refus de voter de cet élu, dans le sens où lui-même l’aurait souhaité: «  Si vous votez non, c’est que vous n’aimez pas le TMB ! » Plus simpliste comme raisonnement, qui dit mieux ? Et rebelote, voilà qu’il refuse à nouveau la parole à cet élu qui encore une fois ne pourra pas aller au bout de son argumentation.

On entend beaucoup le mot démocratie dans la bouche de notre édile, mais en réalité il a une conception bien singulière de celle-ci et qui n’appartient qu’à lui.

Le 10 décembre 2015

Les groupies d’Élan Citoyen