La commune assumera près de 40% des investissements sur son domaine skiable !

telesiegeLors du conseil municipal du mercredi 8 août 2018, la STBMA (le concessionnaire) a présenté le plan des investissements qu’elle projette sur notre domaine skiable pour les trente ans à venir.
C’est un beau programme, ambitieux, pensé par de bons professionnels qui connaissent bien notre domaine skiable.

Au paragraphe 32.1 du contrat de concession version juillet 2018, le programme des investissements représente une valeur totale de plus de 157 millions d’euros courants, soit 126 millions en valeur 2018, hors l’indemnité d’entrée de 27 millions d’euros.

La STBMA s’engage donc à financer 157 millions d’euros courants en installations nouvelles d’ici trente ans.
Mais qui assumera finalement la charge de ces 157 millions d’euros ?

Au paragraphe 53.1 du contrat de concession version juillet 2018, il est écrit : « dans le cas où les biens financés par le concessionnaire (i.e. la STBMA) ne sont pas amortis en totalité à la fin de la concession, le concédant (i.e. la commune) verse au concessionnaire une indemnité correspondant à la valeur nette comptable (VNC) de ces derniers… ».

Or, dans le compte de résultat prévisionnel du concessionnaire, il est détaillé le montant des amortissements annuels assumés par le concessionnaire pour ces installations nouvelles.
La somme de ces amortissements est de 95.292 K€, soit un peu plus de 95 millions d’euros.
Cette somme de 95 millions d’euros est au final ce que le concessionnaire assumera réellement.
La différence entre investissements et amortissements est la somme non amortie, appelée en fin de concession VNC.
Cette valeur nette comptable, en l’an 2049, sera donc de 157 – 95 = 62 millions d’euros.
Et la commune s’engage à verser ces 62 millions d’euros au concessionnaire en 2049.
Cela représente près de 40% des investissements du concessionnaire !

Ce que nous ignorons, c’est s’il y aura encore des hivers enneigés entre Bettex et Mont d’Arbois en 2049.
Mais ce dont nous sommes certains, c’est que la commune s’est contractuellement engagée à verser une grosse somme cette année-là.

À Saint-Gervais, le 13 août 2018,
Élan Citoyen.

Lire l’article du Dauphiné Libéré sur le compte rendu du conseil municipal du 8 août 2018.