Ancien refuge du Goûter : entre amateurisme et inconscience ?

refuge_gouter_ancien

En séance du conseil municipal du 8 juillet 2015 (cliquer ici pour lire l’extrait de la délibération 2015/135), Monsieur le maire proposait une délibération pour résilier la « concession de terrain conclue le 28 février 1958 entre la commune et le CAF ».

Puis en séance de conseil municipal du 14 octobre 2015 (cliquer ici pour lire l’extrait de la délibération 2015/200), un protocole de résiliation était présenté au vote des conseillers.

À chacun de ces conseils les membres de l’opposition ont fait part de leur perplexité dans la gestion de ce dossier.

Les réponses laconiques de Monsieur le maire ne convainquaient pas les élus d’Élan Citoyen quant à la viabilité juridico-financière du projet.

En séance du conseil municipal du  8 février 2017 (cliquer ici pour lire l’extrait de la délibération 2017/006), les élus d’Élan Citoyen expliquaient leurs réticences à demander une subvention pour un projet soulevant bon nombre d’incertitudes administratives, techniques, juridiques et financières relatives à la  possible réhabilitation de l’ancien refuge du Goûter.

Monsieur le maire répondait que les travaux seraient réalisés en 2017 pour une ouverture en juin 2018.

Aujourd’hui, comprenant que les travaux sont irréalisables en l’état, Monsieur le maire se dit prêt à aller en prison (cliquer ici pour lire l’article du Dauphiné Libéré du 23 juin 2018).

Il est de la compétence de l’opposition municipale de préserver l’intérêt général de notre collectivité en dénonçant l’incohérence dans la gestion des dossiers par la majorité, ceci afin d’éviter que l’histoire ne se répète et que les contribuables saint-gervolains ne soient une fois encore lésés par des décisions irréfléchies (cliquer ici pour lire l’article « la vérité sur la dette de 2001 en héritage »).

Dans ses propres déclarations, Monsieur le maire de Saint-gervais qualifie les autres élus du Pays du Mont-Blanc, du Département, de la Région, de France et d’Europe, le ministre de l’environnement, les fonctionnaires ou membres des associations de défense, de personnes incompétentes.

Mais n’est-ce pas ailleurs qu’il faut trouver la personne incompétente ?

À Saint-Gervais, le 26 juin 2018,
Élan Citoyen.

À lire sur le même sujet :
À propos du nouveau et peut-être ancien nouveau refuge du Goûter
Pas de vacances pour Monsieur HULOT

Dérives en séries

telesiegeLors du conseil municipal du 13 juin 2018, Monsieur le Maire a déclaré qu’en l’état des concessions actuelles, les remontées mécaniques de la Princesse, du Mont d’Arbois, de l’Idéal et des Étudiants, à cheval sur les communes de Megève et de Saint-Gervais, « fermeront le 9 mars 2019 ».

Lire la suite

Lettre ouverte à M. Jean-Marc Peillex

lettre_ouverteMonsieur,

En tant qu’élu vous vous devriez d’avoir une certaine tenue et même retenue. Au lieu de cela vous passez votre temps à polémiquer sur les réseaux sociaux, dernier coup de gueule en date votre vidéo diffusée sur Youtube en mai 2018 dans laquelle vous abordez différentes problématiques : pollution de l’air, environnement. Ce discours est d’une mauvaise foi consternante, même si je suis d’accord avec vous sur quelques points : Lire la suite